Dire « Bonjour » en France

Dire « Bonjour » en France

En montant dans le bus, un Espagnol ne salue pas automatiquement le chauffeur d’un « Bonjour ! ». Il ne s’agit pas là de mépris ni d’un manque de respect, c’est la manière de faire, c’est culturel. L’Espagnol monte et va s’asseoir ; même s’il a demandé et payé son ticket, il est peu probable qu’il ait salué son interlocuteur au préalable.

Les Espagnols qui auront voyagé en France et se seront retrouvés dans la même situation auront certainement été surpris de la réaction du chauffeur dans pareille situation (réaction plus ou moins aimable d’ailleurs).

– Un ticket, s’il vous plaît !

– Bonjour Madame ! (Bonjour Monsieur !)

Et vous voilà obligé(e) de répondre à son salut avant qu’il ne reformule votre demande, ce qui donnera l’échange suivant :

– Un ticket, s’il vous plaît !

– Bonjour Madame ! (Bonjour Monsieur !)

– Bonjour Monsieur !

– Alors, vous m’avez dit un ticket, c’est ça ?

En France, le salut est indispensable à toute interaction verbale ; vous pourrez rarement en faire l’économie. Ne pas respecter cette habitude vous expose à initier une conversation, même très courte, dans de mauvaises conditions. Mais il existe des situations où, même sans aucun échange verbal, on attend de vous que vous saluiez l’autre.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Tagged , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.