Comment se saluer dans l’entreprise québécoise

Saluer ses collègues en serrant leur main : en France, oui! mais pas partout dans le monde francophone. Si vous travaillez ou partez en voyage d’affaires au Québec, ce salut ne sera pas de rigueur. C’est même mieux : on l’évite. Certes, il arrive que deux Québécois se serrent la main. Vous pourrez alors en déduire que ce sont de proches amis. Sinon, la poignée de main est presque toujours emprunte d’une forte charge cérémoniale.

Ce peut être pour formaliser une transaction. Le jour de votre embauche ou à la signature d’un contrat, une poignée de main scellera l’accord définitif. Elle est également fréquente à la première rencontre. Attention! à la première rencontre seulement! L’importance de cette présentation mutuelle et officielle oblige en quelque sorte les deux interlocuteurs à cette politesse. Et que cela ne devienne pas ensuite une habitude!

Au Québec, vous êtes en Amérique du Nord, ne l’oubliez pas. On se touche beaucoup moins que dans les pays méditerranéens. De plus, la poignée de main matinale, systématique et répétitive, y est vue comme une perte de temps. Comment faire alors? Faites précisément ce qu’il faut éviter en France : saluez simplement de loin en lançant «Bonjour!»

Pas facile de parler une langue!

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Tagged , , , ,

Comment se saluer dans l’entreprise française

Eh bien commençons ce blog consacré aux habitudes dans l’entreprise française par le début, c’est à dire : la poignée de main du matin ! Avant toute chose, à votre arrivée au travail, avant de vous installer à votre bureau, d’organiser votre journée, de lire vos méls, il est absolument impératif de saluer vos collègues. Rien de plus normal ! me direz-vous, on fait la même chose dans tous les pays. Oui et non.

Ce salut matinal n’est d’abord pas seulement destiné à vos proches collaborateurs : il n’est pas rare de voir une personne passer de service en service pour serrer la main de chacun et prendre des nouvelles. Certains étrangers sont parfois très surpris du « temps perdu » à ces salutations quotidiennes.

Ensuite, ce salut se manifeste en France presque exclusivement par la poignée de main. N’allez pas saluer un collègue d’un signe de la main ou pire, sans faire même aucun geste, lancer un simple « Bonjour Bernard ! » : ce serait mal ressenti ou plutôt ressenti comme une marque de froideur et de distance. La poignée de main est tellement obligatoire qu’un Espagnol travaillant en France avait très justement remarqué que si vous êtes présentement occupé et les mains prises ou sales au moment où on vient vous saluer, vous devrez présenter un bout de coude ou d’avant bras. Votre interlocuteur saisira tout naturellement le morceau de bras que vous lui aurez tendu.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Tagged , , ,