Les principales erreurs lexicales des hispanophones / des catalanophones en français (3)

Comme nous l’avons déjà vu dans de précédents articles, les hispanophones et les catalanophones répètent souvent les mêmes erreurs lexicales qui sont pourtant faciles à éviter.

1. La confusion entre « d’ailleurs » et « par ailleurs »

« Par ailleurs » et « d’ailleurs » sont des connecteurs logiques. « En outre » ou « d’autre part » sont des synonymes de « par ailleurs ». Cette locution introduit un complément d’information à une affirmation.

L’inscription au club de ping-pong vous permet d’accéder à toutes les installations sportives. Par ailleurs, grâce à elle, vous bénéficierez d’une réduction dans le magasin de sport du quartier.

« D’ailleurs » vient renforcer l’affirmation donnée précédemment :

Il est vrai qu’il aime écrire. D’ailleurs, c’est assez normal puisqu’il vient d’une famille d’écrivains.

2. La confusion entre « magazine » et « magasin ». Le premier est un synonyme de revue et se prononce [magazin] ; le deuxième désignait à l’origine un lieu d’entrepôt et signifie aujourd’hui boutique : il se prononce [magazɛ̃], il faut donc bien veiller à nasaliser la dernière voyelle.

3. La confusion entre « champagne » et « campagne ». La Champagne est une région (où est d’ailleurs produit un vin d’appellation contrôlée : le vin de champagne). La campagne désigne une zone rurale, par opposition aux zones urbaines ; il est vrai que les terrains cultivés dans la campagne s’appellent des champs !

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Tagged , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *