Saluer et resaluer : les règles à suivre

Vous travaillez dans une entreprise française et vous avez, bien sûr, saluer tous vos collègues de la manière la plus adéquate possible en leur serrant la main. Imaginons maintenant que vous croisez une nouvelle fois dans les couloirs un collègue que vous avez déjà salué à votre arrivée : que faites-vous ?

Les hispanophones, suivant leurs coutumes, ont tendance à le saluer une nouvelle fois d’un « Bonjour ! » C’est cependant impossible : « Bonjour » ne peut être dit qu’une fois dans la journée. Un Français risque de se surprendre si à chaque fois que vous le croisez vous lui dites bonjour !

Certains anglophones, suivant encore leurs coutumes, croiseront leur collègue sans un regard pour lui, ce qui risque fort de le blesser : « Pourquoi est-il si froid et que s’est-il passé depuis ce matin où il m’a chaleureusement saluer ? »

Que faut-il donc faire ? En France, dans cette situation, votre collègue cherchera votre regard ; quand le contact visuel est établi, chacun esquisse un sourire tout en hochant légèrement la tête. Personne ne s’arrête, rien n’est verbalisé, ce « contact » est très bref et il est inutile d’exagérer votre sourire. Il s’agit simplement de dire à l’autre qu’on l’a reconnu.

Il arrive cependant que les Français, dans pareille occasion, se lancent « Rebonjour ! » ou même seulement « Re », mais c’est toujours sur un mode humoristique.

Nos cours de français en entreprises, c’est aussi apprendre cela !

Tagged , ,

Envoyer ses cartes de vœux pour la Nouvelle Année

Et voila ! Les fêtes sont terminées et après vous être laissés aller à quelques excès vous vous préparez à commencer la nouvelle année plein de bonnes résolutions. Pas vraiment, pour le moment, de grosses différences interculturelles entre la France, l’Espagne ou la Catalogne ! Mais, en France, ce début d’année est aussi un moment important de votre correspondance.

Meilleurs voeux 2016Premiers jours de janvier en France : jusqu’à présent, vous n’avez envoyé aucune carte à vos clients ou fournisseurs : c’est normal. Dans de nombreux pays, en Espagne entre autres, l’envoi d’une carte pour Noël est habituel. En France, tradition athée ou pas, c’est à la Nouvelle Année qu’on prend la plume. Jamais expédiée avant le commencement de l’année, votre lettre devra parvenir à son destinataire avant la fin janvier (l’idéal étant qu’il la reçoive durant les deux premières semaines du mois).

Souhaiter la bonne année a gardé dans le monde de l’entreprise beaucoup de ses traditions ; il est encore d’usage de le faire par écrit et par courrier postal plus que par courriel. Les cartes sont imprimées d’une formule qui dépend bien évidemment du destinataire ; « (Recevez) (nos) meilleurs vœux pour (l’année) 2016 » est cependant assez large pour pouvoir être employé dans toutes les situations. Dans certains cas, vous prendrez soin d’ajouter quelques mots à la main afin de personnaliser votre envoi.

Et puisque nous sommes aujourd’hui le 5 janvier, c’est le moment pour nous de vous souhaiter à tous une excellente année 2016 !

Tagged , , , ,